Pourquoi une liste citoyenne aux élections régionales ?​

Démocratie EcoLogique : Une liste candidate aux élections régionales d’initiative 100% citoyenne pour porter l’aspiration à une démocratie participative, indispensable à la justice sociale et à la transition écologique.

Constituer une liste candidate paritaire de 89 personnes dans les différents bassins de vie de la région Centre-Val de Loire, sans étiquette et sans l’appui logistique, matériel et humain d’un parti politique national, n’est pas une tâche facile. Aucune liste citoyenne ne s’est d’ailleurs constituée aux élections régionales de 2004, 2010 et 2015 en Centre Val de Loire. Elles émergent aujourd’hui dans plusieurs régions de France, comme en Bretagne, PACA et Occitanie.

Plusieurs raisons expliquent cet événement. En premier lieu, le contexte démocratique et social mis à l’épreuve par une crise sanitaire qui dure. Face à la montée des inégalités sociales, dans l’accès à l’éducation, au travail, à l’alimentation de qualité, à la mobilité, les mouvements sociaux, réclamant plus de participation et plus de justice, se manifestaient de plus en plus fort. La crise sanitaire a constitué, du point de vue de l’expression citoyenne, un véritable tombé de rideau. Ce n’est pas pour autant que le malaise social a disparu, bien au contraire. Il continue à s’exprimer dans les réseaux sociaux. Mais il a évolué. Du mécontentement à la revendication, il s’est transformé aujourd’hui en engagement.

En second lieu, la prise de conscience de l’incapacité des gouvernements qui se succèdent à juguler à la fois les inégalités qui se creusent et le dérèglement climatique qui pose la question de l’avenir des générations, n’a jamais été aussi forte au sein de la population. Ce sont les personnes les plus vulnérables socialement qui ressentent le plus le danger de la crise climatique et écologique. Sans attendre que la solution vienne d’en haut, les candidats Démocratie EcoLogique savent que « si tu ne t’occupes pas de la politique, la politique s’occupe de toi. »

À partir de l’appel de Jérémy Clément le 11 mars 2021, l’élan suscité par cette candidature citoyenne en seulement un mois est palpable. Il s’est, notamment, exprimé auprès des jeunes, particulièrement touchés par les crises d’aujourd’hui, ce qui se traduit par leur engagement sur la liste, ainsi qu’en tête de section départementale. Les 89 candidats Démocratie EcoLogique sont des personnes ayant toutes manifestée un engagement public pour plus de participation citoyenne, plus de justice sociale, plus de respect du monde vivant et un rapport plus équilibré avec la nature (agriculture non industrielle, souffrance animale, une vraie loi pour le climat…).